Featured Posts

Extrait de Meurois Givaudan



L'ERREUR


-"Dis nous Rabbi...Que faut-il penser ? Tu nous parles de cette Eglise que l'on fera naître en ton nom et du mensonge de ceux qui y chercheront gloire et pouvoir...mais, tu nous enseignes aussi...la nécessité de tout cela. Si l'erreur est l'un de nos maîtres, pourquoi l'appelle-t-on erreur ?

-On la nomme erreur parce qu'elles nous fait avancer vers mon Père selon une ligne brisée. Elle nous fait emprunter une trajectoire tortueuse, toute duelle et parsemée de douleur. Voilà pourquoi on la distingue de ce qui est juste parce que précis et direct comme une flèche qui atteint son but. Maintenant mes amis, que répondez-vous à cette question que je vous pose ? "Que faire pour devenir cette flèche vers le centre de sa cible ?"



Un brouhaha monta de notre assemblée. Il y avait ceux qui tenaient une idée mais osaient juste la murmurer puis ceux qui pensaient savoir...peut-être...et qui cherchaient à se faire entendre.



C'était le monde entier qui se trouvait réuni là, chacun avec sa propre histoire, son éclat dans le regard si différent des autres, son impatience ou sa confiance, sa force et sa fragilité. Autant d'âme en attente de leur archer afin de sortir de la ligne brisée. C'est Esther qui, une nouvelle fois, capta l'attention du Maître. Sous son voile sombre, son visage exprimait maintenant une joie profonde qui ne pouvait échapper à personne.

-"Marcher dans tes pas, Rabbi ! s'exclama-t-elle...

-"Le crois-tu réellement ? As-tu déjà observé sur une plage ce qui se produit si tu poses tes pieds exactement dans les traces de celui qui t'a précédée ?

Esther resta interdite

-"Eh bien, petite soeur...tes empreintes déforment celles dans lesquelles tu voulais te glisser. C'est une loi naturelle qui en dissimule une autre beaucoup plus grande...Si tu ne parviens pas à être toi-même, tu abîmes ce que la Vie imprime dans le monde, ce qu'elle fait circuler.


Que les pas qu'Elle te pousse à accomplir soient donc réellement tes pas et qu'ainsi ta pensée soit totalement la tienne, maîtrisée, éprouvée. Comprends-tu ce que je veux dire? Si tu répètes mes paroles, mot pour mot, c'est-à-dire, si tu n'apprends pas tes propres mots, Ce qui m'habite ne pourra te visiter pleinement.


La Vie que mon Père offre au monde est Une mais elle réclame le parfum et la couleur de chacun. Si tu veux que tes traces et les miennes se confondent, en vérité, je te l'affirme, tu ne prononceras par réellement des paroles d'Amour.


Tes mots seront de simples reflets de l'Amour car tu n'auras su que reproduire en ne laissant pas la Vie opérer son oeuvre en toi. Tu auras alors immobilisé puis appauvri ma marque sous la tienne...et tu te seras voilée à toi-même.


Lorsque je vous appelle à recueillir ce dont mon âme déborde ce n'est certes pas pour que vous reproduisiez ma façon d'être. Il est des formes de répétition qui apprennent le bégaiement, voyez-vous. Que recueillir


Ce que je suis soit seulement votre source d'inspiration, que ce soit l'essence de votre croissance et de votre retour à la Lumière...Voilà mon enseignement. Que ma Parole demeure votre ferment sans que jamais vous ne tentiez de la pétrifier, telle est la volonté du Sans-Nom"💖🌹🙏



Extrait du Livre de Daniel Meurois "Visions Esséniennes" dans le chapitre "Deux fois mille ans" pages 31 à 33💖🌹🙏


-

Recent Posts
Archive
Search By Tags

© 2015-2018 C.Buffon contact@7clefsdevie.com / +41(0)78 739 38 23