Le lien au père

SE RECONCILIER AVEC LE PERE

 

L’essence du  père nous parle de verticalité, de soutien, de cadre , de structure et de ressources pour se réaliser, de protection, limite, délimitation pour définir son identité, de légitimité, d’autorité, de droit et d’assise.

 

Elle nous parle également de sens, de direction et de guidance, de reconnaissance et de recevoir, elle nous parle finalement de cet amour du père qui nous permettrait d’aller, de faire, de réaliser, d’oser, d’entreprendre et de s’affirmer sans peur.

 

Elle nous parle encore d’unité ,d’ un regard entier qui se poserait sur notre être, notre âme , notre cœur et notre corps , un regard qui permettrait de rassembler, ce qui, le plus souvent se vit séparé, jugé et coupé.

 

Or, entre l’essence du père, la réalité de notre papa et le lien avec lui  c est une autre histoire. 

 

Devenir père pour un papa participe d’un vrai choix, un apprentissage durant lequel le lien se tisse, se construit et se nourrit. 

 

L’enfant  attend et espère un papa qui incarne toutes les ressources du père. 

S'il ne fait pas un chemin pour se rencontrer intérieurement, ce papa ne pourra qu’offrir ce qu’il croit être un père, enchevêtré dans ses propres croyances et son histoire et sera à son tour guidé dans ses réactions face à sa progéniture ,par un petit garçon intérieur encore blessé et sans valeur.

 

Devenir père devient alors une vraie responsabilité intérieure : offrir à cet enfant que je reçois dans ma vie, une main qui le tienne vraiment, un regard qui lui permette, une sagesse qui lui ouvre et un amour qui l’élève.

 

Mais devenir père est avant tout une quête en Soi: devenir pour Soi le père dont nous aurions eu besoin et accepter que , nous seuls, pouvons le devenir.

 

 

LE LIEN AU PERE : GUERIR ET TRANSFORMER LE LIEN

 

Qu’il soit absent, manquant, présent, omniprésent, qu’il soit parti, qu’il soit resté, quelle que soit l’histoire qui attache et rattache à ce père, l’empreinte est là, inscrite de manière indélébile ,dans la mémoire cellulaire et c’est sur cette empreinte que nous aurons construit une partie de notre histoire.

 

Ce père aura laissé une empreinte, des vides , des absences et des trops,  des schémas , des croyances , des liens de loyautés, des ressources et une hérédité  …

 

Un enfant s’est construit sur ce socle, sur ce morceau de vie et d’humain.

 

Quelle  a été cette histoire ?

 

Quelle était la nature de ce lien ?

 

sur quels schémas, quelles empreintes, quelle hérédité cet enfant s’est il construit ?

 

Quelles blessures ont émergé de ce vécu ?

 

Quelles rages, quelles émotions n’ont pu se dire ?

 

Quels liens de loyautés ont emprisonné et emprisonnent encore notre liberté d’être ?

 

Quelles ressources ont manqué pour se construire ?

 

Quelles croyances ont nourri et nourrissent encore notre  scénario de vie ?

 

Quelles ruptures,  absences,  fermetures et incompréhensions ont meurtri et fermé ce cœur d’enfant ?

 

Toutes ces questions fondamentales sont essentielles pour commencer à regarder la toile sur laquelle l’enfant a tissé son histoire.

 

Se  réconcilier avec le père est un chemin qui demande d’abord d’aller regarder, comprendre , guérir et transformer cette toile : en percevoir les empreintes, les blessures et les manques, comprendre et intégrer le sens de ce lien, grandir à travers toutes les prises de conscience , se défaire à travers toutes les libérations, s’enrichir à travers toutes les transformations pour tirer la quintessence de ce parcours et progressivement apprendre à se donner les ressources qui ont manqué.

 

Tant que l’intimité de cette histoire n’aura pas été reconnue, acceptée et intégrée, l enfant en Soi reste prisonnier de ses manques, de ses croyances et de ses certitudes, pétris dans la peur du pouvoir de l’autre et mendiant éternel des ressources qui nous auront tant manqués.

 

Guérir le lien au père veut dire….

 

Comprendre et accepter que j’ai choisi ce père pour évoluer, c'est-à-dire d’expérimenter comme un premier scénario de vie pour apprendre et m autoriser à écrire le mien.

 

Guérir le lien au père veut dire comprendre et accepter que je peux  transformer mes blessures et mes empreintes en ressources, clés de croissance 

 

Guérir le lien au père veut dire comprendre qu’à travers chaque prise de conscience, chaque lâcher, chaque renoncement, chaque acceptation , chaque transformation, nous pourrons grandir et modifier notre regard sur cet homme et nous permettre de le regarder plus large, plus grand pour, finalement, ne le voir que comme un être humain ,dans toute sa limite ,et sortir du pouvoir que nous lui donnions comme enfant .....pour reprendre le pouvoir de nous permettre , autoriser,  définir, donner reconnaissance, sens et valeur.

 

Guérir le lien au père veut dire choisir de prendre la responsabilité de cet enfant en soi et l autoriser à vivre sa vie.

 

Guérir le lien au père veut dire faire le deuil du père idéal , permettre un chemin de réconciliation, de paix et de pardon, et plus loin se demander «  pourquoi ce père –là » ?

 

Pardonner, au sens d’accepter et non de cautionner, permet de pleinement lâcher les liens de pouvoir et de dépendance pour ouvrir la porte à l’amour, la compassion et pouvoir regarder avec gratitude cet être qui aura rempli ce rôle de père.

 

 Alors le chemin de l intégration du père en Soi peut commencer...

 

INTEGRER LE PERE EN SOI

 

Se libérer et faire la paix avec l’empreinte de notre père invite à définir et faire mûrir le père en Soi et pour Soi.

 

Libérer le père extérieur pour permettre le père intérieur….tel est le chemin initiatique.

- Intégrer le père veut dire pouvoir se protéger et poser des limites pour soi et non contre l autre, se sentir légitime simplement par sa juste présence ,sans se justifier ,ni s expliquer,sentir son autorité intérieure ,comme une présence qui peut s'exercer dans l'amour, non dans la force, ni la contrainte et pouvoir diriger sa vie dans la confiance et se faire confiance dans les choix et décisions. 

- Intégrer le père en soi permet de  retrouver pleinement son pouvoir personnel, accepter et recevoir l’amour de l’homme, trouver une harmonie dans le rapport à l’autorité et savoir décider pour Soi.

- Intégrer le père pour une femme veut dire retrouver son propre pouvoir, se réaliser depuis l’intérieur , se sentir légitime dans son féminin et tout ce qu’il représente et sortir de l’illusion du pouvoir qu’elle confère à l’homme .

 

- Intégrer le père pour un homme, c'est la possibilité d'intégrer et de faire émerger l'essence du masculin ni dans la lutte, ni dans la résistance, ni dans le pouvoir, mais dans une juste assise intérieure.

 

Se réconcilier avec son père pour devenir le père pour Soi dont on aurait besoin et découvrir que ces ressources sommeillent en chacun de nous depuis bien longtemps et que nous seuls pouvons être le bon parent.

 

Cristina Buffon

RETOUR

© 2015-2018 C.Buffon contact@7clefsdevie.com / +41(0)78 739 38 23